Le printemps arabe profite à l'immobilier de luxe parisien

le
11
Face aux inquiétudes suscitées par les changements de régimes et aux risques de guerre civile dans la région, les grandes familles du Proche et du Moyen-Orient achètent des biens dans la capitale.

La transaction a été signée cet été. Une riche famille égyptienne a racheté à un groupe français un immeuble de 1000 m² à Paris pour un peu moins de 10 millions d'euros. Une opération mûrement réfléchie. Une fois qu'il aura refait à neuf ce bâtiment situé rue Saint-Philippe-du-Roule, dans le quartier de l'Élysée, le nouveau propriétaire compte le redécouper en grands appartements de 180 m² qu'il louera.

«Aujourd'hui, quelques ressortissants des nations concernées par le printemps arabe commencent à se positionner sur des immeubles à vendre à Paris alors qu'on n'en voyait pas avant», explique Nicolas Pettex, directeur général du réseau d'agences immobilières de luxe Féau. Leurs motivations sont simples: ils envisagent des investissements dans la pierre à Paris pour se constituer un patrimoine. Une poire pour la soif si leur fortune était brutalement réduite à néant dans leur pays à cause d'un changement politique.

Mais avant d'acheter des immeubles, ils commencent par acquérir des appartements dans les quartiers chic de Paris. Des pied-à-terre suffisamment grands pour devenir leur résidence principale en cas de coup dur. «En 2012, nous aurons réalisé 50% de notre chiffre d'affaires avec des particuliers venus de ces pays (Liban, Syrie, Tunisie, Égypte...)», souligne Jean-Philippe Roux, directeur de John Taylor Paris, un spécialiste de l'immobilier haut de gamme.

Les Libanais en pointe

Les plus actifs? Les Libanais. Effrayés par le risque de voir la guerre civile en Syrie gagner leur pays, ils investissent d'autant plus facilement à Paris que beaucoup sont francophones. Récemment, l'un d'eux a acheté près de 7 millions d'euros un appartement dans le VIIe arrondissement. Un bien d'un peu moins de 300 m² avec vue sur la tour Eiffel. «J'ai même eu un client libanais qui a acquis 100 m² à 1,3 million d'euros avenue Victor-Hugo sans visiter l'appartement mais en visionnant des photos», témoigne Frank Sylvaire, directeur de l'agence immobilière haut de gamme Sotheby's Realty Paris Ouest.

Et ce flot de clients venus du Maghreb et du Proche-Orient n'est pas près de se tarir. Actuellement, deux Égyptiens recherchent une propriété de 600 à 700 m² avec six ou sept chambres du côté de l'avenue Foch. Pour réaliser leur rêve, ils disposent d'un budget de 30 à 45 millions.

Toutefois, l'État français, via Tracfin, fait la chasse aux investissements susceptibles d'être du blanchiment d'argent. Ou aux opérations réalisées par des persona non grata. «Nous avons refusé de nous occuper de la vente d'un immeuble place des États-Unis, dans le XVIe arrondissement, appartenant à la famille de l'ex-dictateur tunisien Ben Ali, car nous savions que la vente serait bloquée», raconte Thibault de Saint-Vincent, président du réseau d'agences immobilières de luxe Barnes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SaasFee le mercredi 5 déc 2012 à 18:48

    Plus ces épiphénomènes perdureront et plus la chute sera brutale

  • mperonne le mercredi 5 déc 2012 à 17:49

    En plus à la revente les étrangers ne sont pas taxés comme les français sur les plus value!!!!!

  • M1961G le mercredi 5 déc 2012 à 14:03

    je propose à cécile duflot de les expulser pour faire des logements sociaux.aujourd'hui ,un français ne peut plus se loger à paris car c'est trop cher.pourquoi un gouvernement de gauche ne fait rien et laisse l'immobilier aux mains des étrangers sans contrôle de cet argent.

  • gouraudp le mercredi 5 déc 2012 à 11:08

    Une riche famille égyptienne a racheté à un groupe français un immeuble de 1000 m² à Paris pour un peu moins de 10 millions d'euros.Et pendant ce temps la l'europe donnes de l'argent a l'egypte pour son developpement....

  • london le mercredi 5 déc 2012 à 10:46

    C'est pourquoi le prix tient à paris, pour le moment

  • jerepond le mercredi 5 déc 2012 à 10:11

    Le malheur des uns etc...Effectivement rien de nouveau.

  • Bose le mercredi 5 déc 2012 à 09:23

    bob-watt, si t'est pas fauché, rien ne t'empêche d'acheter. 80% de marrakech appartient au francais.

  • nitram.g le mercredi 5 déc 2012 à 07:08

    dommage Hollande ne pourra pas les taxer

  • dupon666 le mercredi 5 déc 2012 à 00:22

    faut bien mettre à l'abri l'argent volé au peuple

  • NYORKER le mardi 4 déc 2012 à 23:30

    Attendons le printemps Français pour les faire repartir ! 1789....20xx