Le principal opposant se retire du processus électoral en Guinée

le
0

CONAKRY, 14 octobre (Reuters) - Cellou Dalein Diallo, principal rival du chef de l'Etat sortant Alpha Condé, ne reconnaîtra pas le résultat de l'élection présidentielle organisée dimanche dernier et il se retire du processus électoral, a annoncé mercredi son directeur de campagne. Les sept représentants de l'opposition candidats à l'élection présidentielle de dimanche face à Alpha Condé avaient déjà demandé lundi l'annulation du scrutin en dénonçant des fraudes. "Quels que soient les résultats annoncés, nous verrons qu'ils n'ont rien à voir avec la réalité. Nous ne les reconnaîtrons en aucun cas", a dit le directeur de campagne de Cellou Dalein Diallo, Aboubacar Sylla. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a néanmoins commencé mercredi à annoncer des résultats partiels donnant une large avance à Alpha Condé, sans lui garantir une victoire dès le premier tour pour un second mandat de cinq ans. Pour les observateurs, le seul candidat en mesure de se qualifier au deuxième tour pour un duel avec le chef de l'Etat sortant serait Cellou Dalein Diallo. Des heurts ont encore opposé mercredi des opposants aux forces de l'ordre à Conakry, la capitale, malgré les appels au calme lancés par le gouvernement. Les observateurs de l'Union européenne ont jugé mardi que l'élection présidentielle en Guinée s'était déroulée de manière satisfaisante en dépit de difficultés logistiques. (Saliou Samb et Luc Gnago; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant