Le principal opposant burundais candidat à la présidentielle

le , mis à jour à 18:17
0

BUJUMBURA, 9 mai (Reuters) - Le chef de file de l'opposition burundaise, Agathon Rwaza, a déposé samedi sa candidature à l'élection présidentielle du 26 juin prochain face au président sortant Pierre Nkurunziza, dont la volonté d'obtenir un troisième mandat a provoqué de violentes manifestations. Dix-neuf personnes sont mortes depuis le début du mouvement de contestation il y a deux semaines. L'opposition estime que la candidature du chef de l'Etat viole la Constitution et l'accord de paix d'Arusha qui avait mis fin à la guerre civile en 2005. "Je me porte candidat pour respecter la Constitution du Burundi et la loi électorale", a déclaré Agathon Rwaza, qui dirigeait une milice hutu pendant le conflit ethnique, comme Pierre Nkurunziza. "Je veux dire clairement que ma candidature ne vaut pas approbation de la décision anticonstitutionnelle du président Nkurunziza. C'est un moyen de lui faire barrage car son objectif est manifestement d'être candidat unique", a-t-il ajouté. Le chef de l'Etat a déposé sa candidature vendredi, ce qui a provoqué de nouvelles manifestations qui ont fait deux morts. (voir ID:nL5N0XZ4KT ) Après ces nouveaux décès, l'opposition a appelé à une journée sans rassemblement ce samedi, avant une reprise du mouvement de contestation dimanche. La guerre civile entre des rebelles de l'ethnie hutu, majoritaire, et l'armée dirigée par la minorité tutsie a fait environ 300.000 morts entre 1993 et 2005. Par crainte de nouvelles violences de grande ampleur, plus de 50.000 Burundais se sont réfugiés au Rwanda, en Tanzanie et en République démocratique du Congo au cours des semaines écoulées, a annoncé le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) des Nations unies. (Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant