Le principal oléoduc yéménite à nouveau saboté

le
0

SANAA, 6 novembre (Reuters) - L'oléoduc yéménite par lequel transite l'essentiel du pétrole brut destiné à l'exportation a été saboté jeudi par les membres d'une milice tribale, ce qui a entraîné la fermeture des vannes, a-t-on appris de sources proches du secteur et de la tribu en question. Les installations pétrolières yéménites sont régulièrement visées par de tels actes, qui provoquent des pénuries et affectent une économie nationale déjà malmenée. Celui de jeudi a été commis dans la région de Sirouah, qui appartient à la province de Marib. L'oléoduc visé permet l'acheminement du brut vers la mer Rouge. Le dernier sabotage remontait au 24 octobre, mais il a pu être remis en état le lendemain. L'oléoduc qui traverse la province de Marib achemine 70.000 barils par jour au terminal de Ras Issa, soit 40.000 de moins qu'il y a trois ans, quand les sabotages ont commencé à se multiplier. (Mohammed Ghobari, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant