Le prince-héritier du Japon insiste sur les horreurs de la Guerre

le
0

TOKYO, 23 février (Reuters) - Le prince héritier du Japon, Naruhito, a lancé lundi un appel au souvenir des horreurs de la Deuxième Guerre mondiale au moment où le gouvernement de Shinzo Abe tente de prendre ses distances avec la repentance qui entoure traditionnellement l'histoire militaire de l'archipel. "Je n'ai pas fait l'expérience de la guerre mais je pense qu'il est important aujourd'hui, au moment où les souvenirs de la guerre s'estompent, de regarder le passé avec humilité et de transmettre correctement les expériences et l'histoire tragiques du Japon de la génération qui a vécu la guerre à celles qui n'en ont pas de connaissance directe", a-t-il dit lors d'une conférence de presse. Le gouvernement Abe cherche à modifier les représentations historiques du rôle du Japon lors de la Deuxième Guerre mondiale, estimant qu'elles sont biaisées et qu'elles nuisent à l'image du pays. Tokyo a ainsi demandé à l'éditeur McGraw Hill Education de modifier sa présentation des "femmes de confort", l'expression utilisée au Japon pour désigner les femmes contraintes à la prostitution dans des camps militaires durant la Deuxième Guerre mondiale. L'éditeur a refusé, et a reçu le soutien d'une vingtaine d'historiens américains signataires d'une pétition. "Nous pratiquons l'histoire pour apprendre du passé. Nous nous opposons par conséquent aux efforts d'Etats ou d'intérêts particuliers visant à faire pression sur des éditeurs ou sur des historiens pour altérer à des fins politiques les résultats de leurs recherches", écrivent-ils dans cette lettre ouverte à paraître dans le numéro de mars de la publication de l'American Historical Association. Le discours qu'Abe doit prononcer cette année pour le 70e anniversaire de la fin du conflit sera suivi de près, notamment en Chine et en Corée du Sud où les traces de l'occupation japonaise restent très présentes. (Linda Sieg; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant