Le président yéménite rentre à Aden après six mois d'exil

le
0

(Précisions, contexte) ADEN, Yémen, 22 septembre (Reuters) - Le président yéménite Abd-Rabbou Mansour Hadi est rentré mardi à Aden, près de six mois après avoir dû fuir la ville devant la progression des miliciens houthis pour s'exiler en Arabie saoudite, a-t-on appris de sources à l'aéroport. Les forces loyales au président, soutenues par la coalition formée par Ryad, ont depuis repris le contrôle du grand port du sud du Yémen et tentent désormais de progresser vers la capitale Sanaa. Selon une source gouvernementale, Abd-Rabbou Mansour Hadi va passer la fête musulmane de l'Aïd à Aden avant de se rendre à New York pour l'Assemblée générale des Nations unies. Le chef de l'Etat a été accueilli par le Premier ministre, Khaled Bahah, et plusieurs de ses ministres rentrés à Aden la semaine dernière après avoir eux aussi passés près de six mois en Arabie saoudite. Ryad a lancé en mars une vague de raids aériens contre les rebelles houthis qui étaient sur le point de s'emparer de la ville portuaire. Les Saoudiens voient derrière les miliciens chiites la volonté de l'Iran d'étendre son influence dans la région. Mardi, des avions de la coalition arabe formée par l'Arabie saoudite ont bombardé deux maisons de Sanaa, faisant au moins vingt morts parmi la population, selon des sources médicales et des responsables locaux. La veille, une cinquantaine de personnes avaient été tuées par des raids aériens. D'après l'agence de presse Saba, contrôlée par les Houthis, 236 civils ont péri au cours des quatre derniers jours. Des médecins contactés par Reuters ont avancé un bilan moins élevé mais le recours toujours aussi massif à ces bombardements imprécis démontre la difficulté des forces fidèles à Abd-Rabbou Mansour Hadi à regagner le terrain perdu, malgré un soutien au sol accru des soldats de la coalition, notamment des Saoudiens et des Emiratis. Un porte-parole du ministère saoudien de la Défense a annoncé mardi que deux soldats du Royaume étaient portés disparus au Yémen. "Deux soldats des forces saoudiennes sont portés disparus après s'être égarés en territoire yéménite. Il semble qu'ils soient détenus par les miliciens houthis", a dit le général Ahmed al Asseri. (Mohammed Mukhashaf; Tangi Salaün pour le service français, édité par Guy Kerivel)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant