Le président yéménite promet de reprendre le contrôle du Nord

le
0

ADEN, 21 mars (Reuters) - Le président yéménite Abd-Rabbou Mansour Hadi, réfugié depuis le mois dernier à Aden, dans le sud du Yémen, a promis samedi de reprendre le contrôle du nord du pays, bastion des miliciens chiites houthis. "Nous allons rétablir la sécurité dans le pays et hisser de nouveau le drapeau du Yémen sur le mont Marran à Saadeh, en lieu et place du drapeau iranien", a-t-il dit dans discours télévisé, faisant allusion au soutien apporté selon lui par l'Iran chiite aux Houthis. Saadeh est une ville du nord-ouest du pays, l'un des fiefs des Houthis. Le président a exigé des miliciens chiites qu'ils se retirent de la capitale Sanaa, qu'ils contrôlent depuis septembre, et qu'ils rendent les armes prises à l'armée. Dans un communiqué, les Houthis, sans répondre directement à ce discours, ont lancé un appel à la "mobilisation générale" contre la "sale guerre" que les miliciens fidèles au président veulent, selon eux, déclencher. Le président Hadi, dans son allocution, a laissé la porte ouverte à un règlement négocié, invitant les chiites et leurs alliés à des discussions de paix en Arabie saoudite. Des avions non identifiés ont bombardé ces derniers jours son quartier général d'Aden et samedi des combattants fidèles à l'ancien président Ali Abdallah Saleh, qui s'est allié aux Houthis, sont entrés à Taëz, à 150 km au nord-ouest d'Aden. (Mohammed Mukhashaf avec Mohammed Ghobari et Omar Fahmy; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant