Le président veut consolider son image sur la sécurité 

le
0
Le ton est volontairement modéré au lieu d'être martial. Et le sujet porte sur un angle nouveau: celui de l'exécution des peines de justice.

En cette fin de quinquennat, les annonces présidentielles se sont raréfiées. Il n'est donc pas indifférent de noter que Nicolas Sarkozy les a multipliées mardi, à propos d'un sujet dont il semblait avoir délégué le principal à son ministre de l'Intérieur, Claude Guéant. Mais il serait faux d'y voir le retour du président d'avant. Le ton était volontairement modéré au lieu d'être martial. Et le sujet portait certes sur la sécurité, mais sous un angle nouveau: celui de l'exécution des peines de justice. C'est la raison pour laquelle le très discret Michel Mercier, ministre de la Justice, était présent, au lieu du très médiatique Claude Guéant.

Mardi, le chef de l'État a donc suivi de très près les recommandations faites dans le rapport remis par le député UMP Éric Ciotti avant l'été. Il a même entériné l'idée de créer un service civique pour les mineurs délinquants, encadré par les militaires. Une proposition qu'avait faite Ségolène Royal en 200

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant