Le président vénézuélien Hugo Chavez succombe à un cancer

le
0
DÉCÈS D'HUGO CHAVEZ
DÉCÈS D'HUGO CHAVEZ

par Daniel Wallis et Andrew Cawthorne

CARACAS (Reuters) - Le président vénézuélien Hugo Chavez est mort après un combat de deux ans contre un cancer, a annoncé mardi le vice-président Nicolas Maduro à la télévision.

Chavez, qui était âgé de 58 ans et dirigeait le Venezuela depuis 14 ans, avait subi quatre opérations à Cuba pour un cancer de la région pelvienne détectée au milieu de l'année 2011.

"C'est un moment de profonde douleur", a déclaré Nicolas Maduro, la voix tremblante, dans une allocution.

Hugo Chavez avait été facilement réélu pour un quatrième mandat en octobre, mais il n'avait plus réapparu en public depuis sa quatrième opération, le 11 décembre dernier.

Adulé par ses partisans fascinés par son charisme, son discours anti-américain et sa politique sociale financée par la manne pétrolière, Chavez entretenait une image ambivalente, celle d'un tribun socialiste soucieux du sort des pauvres et, pour ses détracteurs, celle d'un dictateur qui se grisait de ses rodomontades.

Son décès ouvre la voie à une nouvelle élection présidentielle qui montrera si sa "révolution socialiste" pourra lui survivre.

Lundi soir, le gouvernement avait fait savoir que les problèmes respiratoires d'Hugo Chavez s'étaient aggravés et que le président vénézuélien souffrait d'une nouvelle et sévère infection pulmonaire.

Cette nouvelle a incité plusieurs dizaines de partisans du président à venir prier pour son rétablissement mardi matin dans la chapelle de l'hôpital militaire de Caracas où le "comandante" était soigné depuis son retour de Cuba il y a deux semaines.

L'état de Hugo Chavez a connu de multiples complications depuis sa dernière opération à La Havane, dont une hémorragie et une première infection respiratoire.

Largement réélu en octobre, après d'être déclaré lui-même guéri, Hugo Chavez n'a pu prêter serment le 10 janvier comme le prévoyait la Constitution. Mais le Tribunal suprême a validé le report de la cérémonie d'investiture en soulignant que Chavez était déjà président élu et qu'il n'y avait pas interruption de la continuité du pouvoir.

Dans le cas d'un décès ou d'une démission, des élections devraient être organisées dans les trente jours pour élire un successeur.

Guy Kerivel et Pascal Liétout pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant