Le président turc en visite en Iran mardi malgré les tensions

le
0

ANKARA, 5 avril (Reuters) - Le président turc Recep Tayyip Erdogan se rendra à Téhéran mardi malgré les tensions actuelles qui opposent la Turquie et l'Iran à propos de la campagne aérienne menée par l'Arabie saoudite contre les miliciens houthis au Yémen. Certains parlementaires iraniens ont demandé que cette venue du chef de l'Etat turc soit annulée en raison du soutien exprimé par le gouvernement d'Ankara à la coalition des Etats sunnites du Golfe contre les miliciens chiites yéménites. Erdogan, qui sera accompagné d'une délégation ministérielle, rencontrera son homologue Hassan Rohani ainsi que le guide suprême de la révolution iranienne Ali Khamenei, indique un communiqué diffusé sur le site de la présidence turque. "Au cours de cette visite, sera abordée la question des relations bilatérales dans toutes leurs dimensions et des échanges de vue auront lieu sur les problèmes régionaux et internationaux", précise le communiqué. La Turquie et l'Iran entretiennent d'importantes relations économiques, Téhéran sous le coup de sanctions de la communauté internationale étant le deuxième fournisseur de gaz d'Ankara avec dix milliards de mètres cubes par an. Les relations diplomatiques entre les deux pays se sont toutefois dégradées au cours des dernières années, notamment sur la question de la résolution du conflit syrien. (Sam Wilkin à Dubaï et Jonny Hogg à ANkara; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant