Le président tunisien Ben Ali quittera le pouvoir en 2014

le
0
Confronté aux émeutes, il a laissé entendre jeudi soir qu'il ne briguerait pas un nouveau mandat, refusant que la limite d'âge pour être candidat à la présidentielle - 75 ans, alors qu'il en a 74 - soit touchée.

Le président tunisien a de nouveau tenté jeudi d'apaiser les émeutiers. Quitte, pour cela, à faire une annonce inattendue. Zine el Abidine ben Ali, qui dirige le pays depuis 1987, a ainsi laissé entendre qu'il ne briguerait pas de nouveau mandat en 2014. Il a également demandé aux forces de l'ordre de ne plus faire usage d'armes à feu contre les manifestants, alors que le pays recense au moins 23 morts depuis le début du mouvement de contestation mi-décembre.

«J'ai dit en 1987 qu'il n'y aurait pas de présidences à vie. Je le répète à présent: pas de présidences à vie. Je refuse de toucher à la Constitution, je ne changerai pas l'âge inscrit dans la Constitution (75 ans ndlr)», a déclaré Ben Ali dans un discours télévisé, le troisième depuis les premiers troubles le 17 décembre. Le chef d'Etat affiche 74 ans et l'on s'attendait à ce qu'il modifie la Constitution sur ce point. Autre nouveauté, le président tunisien s'est exprimé en arabe dialectal -langue

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant