Le président tchèque lie immigration et terrorisme

le
0
    PRAGUE, 2 août (Reuters) - Le président tchèque, Milos 
Zeman, estime que son pays devrait refuser d'accueillir des 
réfugiés originaires du Proche-Orient pour éviter "des attaques 
barbares", a déclaré mardi son porte-parole. 
    "Notre pays ne peut tout simplement pas courir le risque de 
subir des attaques terroristes comme celles qui ont eu lieu en 
France et en Allemagne", a dit le porte-parole du président, 
Jiri Ovcacek, lors d'une conférence de presse. 
    En acceptant des migrants, nous créerions un terrain fertile 
pour des attaques barbares"  
    Le président tchèque, qui a surtout un rôle de 
représentation, est fortement opposé à l'immigration. Il 
conteste même la décision du gouvernement tchèque d'accueillir 
cette année 80 réfugiés syriens venus d'un camp turc, un chiffre 
très modeste comparé aux millions qui fuient la guerre civile. 
    Le Premier ministre Bohuslav Sobotka s'est dit dans une 
interview publiée le 30 juillet opposé à toute immigration 
incontrôlée, tout en soulignant que "dire que tout musulman est 
un terroriste" n'est pas la réponse appropriée.  
    La République tchèque et les autres pays d'Europe centrale 
se sont montrés les plus critiques envers la réponse européenne 
à la crise migratoire. 
    Le gouvernement tchèque s'oppose par exemple au système de 
répartition par quotas des réfugiés entre les Etats membres de 
l'UE. Il n'a toutefois pas suivi la Hongrie et la Slovaquie qui 
contestent le plan en justice. 
    La Hongrie va également tenir un référendum sur la question 
le 2 octobre.   
    Un sondage de l'institut CVVM en mai a montré que 61% des 
Tchèques étaient opposés à l'accueil des réfugiés de guerre, 
contre 52% en octobre dernier. Selon ce même sondage, 34% de la 
population pense que les migrants peuvent être accueillis en 
République tchèque seulement s'ils ont la possibilité de 
retourner ensuite dans leur pays. 
 
 (Robert Muller, Laura Martin pour le service français, édité 
par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant