Le président taïwanais en visite en mer de Chine méridionale

le
0
    TAIPEI, 28 janvier (Reuters) - Ignorant les mises en garde 
des Etats-Unis, le président taïwanais Ma Ying-jeou s'est rendu 
jeudi sur un îlot de la mer de Chine méridionale qui fait 
l'objet d'un litige territorial. 
    L'objectif, a-t-il dit, est de réaffirmer la souveraineté 
taïwanaise sur l'îlot d'Itu Aba et de promouvoir la paix. 
    Les Etats-Unis avaient estimé la veille que cette visite 
serait "tout à fait regrettable" et qu'elle ne ferait rien pour 
résoudre les différends dans la région. 
    Taïwan et la Chine revendiquent chacun l'essentiel de la mer 
de Chine méridionale. Le Viêtnam, les Philippines, la Malaisie 
et Brunei y ont également des revendications. 
    Le président Ma, dont le mandat s'achève en mai, se rend sur 
Itu Aba pour présenter à ses habitants ses voeux pour le Nouvel 
An chinois. L'île, que les Taïwanais appellent Taïping, fait 
partie de l'archipel des Spratleys. Elle est principalement 
peuplée de gardes-côtes et de spécialistes de l'environnement. 
    Le gouvernement taïwanais vient juste d'y finir des travaux 
de développement portuaire ainsi que la construction d'un 
nouveau phare. La Chine de son côté a fait émerger sept îles 
artificielles dans l'archipel des Spratleys. 
    Les Etats-Unis veulent que Taïwan et tous les autres pays 
ayant des revendications dans cette zone travaillent à apaiser 
les tensions au lieu de prendre des mesure de nature à les 
alimenter. 
    Ma laissera place en mai à Tsai Ing-wen, la candidate 
d'opposition du Parti démocratique progressiste (DPP) favorable 
à l'indépendance de Taïwan vis-à-vis de la Chine qui a remporté 
l'élection présidentielle du 16 janvier. 
 
 (J.R. Wu; Danielle Rouquié et Henri-Pierre André pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant