Le président syrien se dit ouvert au dialogue avec les USA-CBS

le
0

WASHINGTON, 27 mars (Reuters) - Le président syrien Bachar al Assad dit être ouvert à un dialogue avec les Etats-Unis, mais il n'est pas question de "faire pression sur la souveraineté" de son pays, dans une interview à la chaîne de télévision CBS diffusée jeudi. Interrogé dans le cadre de l'émission "60 Minutes" après les récents commentaires du secrétaire d'Etat John Kerry selon lesquels Washington allait devoir négocier avec lui pour mettre fin à la guerre civile en Syrie, Bachar al Assad a déclaré : "En principe, en Syrie, on pourrait dire que tout dialogue est une chose positive, et nous serons ouverts au dialogue avec quiconque, y compris les Etats-Unis, concernant toute chose basée sur un respect mutuel." "Tout dialogue est positif, comme j'ai dit en principe, naturellement, sans faire pression sur la souveraineté de la Syrie", a ajouté le président qui fait face un soulèvement de divers groupes d'opposition, dont des islamistes, depuis mars 2011. Après les commentaires tenus par John Kerry mi-mars, les Etats-Unis ont réaffirmé qu'ils souhaitaient toujours un règlement politique négocié à la guerre civile en Syrie qui se fasse sans le maintien de Bachar al Assad au pouvoir. Le département d'Etat avait ensuite indiqué que Kerry ne faisait pas spécialement référence à Bachar al Assad et que Washington ne négocierait jamais avec lui. Pour l'administration Obama, la priorité en Syrie est la lutte contre l'Etat islamique qui s'est emparé de portions importantes de territoires en Syrie et en Irak. (Peter Cooney; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant