Le président sud-soudanais n'a pas signé l'accord de paix

le
0

ADDIS ABEBA, 17 août (Reuters) - Le président sud-soudanais Salva Kiir n'a pas signé lundi comme espéré l'accord de paix élaboré par les dirigeants d'Afrique de l'Est pour mettre fin au conflit qui l'oppose à son ancien vice-président, Riek Machar, disant avoir besoin de davantage de temps pour l'étudier, a annoncé le principal médiateur. Seyoum Mesfin, qui a mené les négociations pour le compte de l'Igad, regroupement des pays de la région, a précisé que Salva Kiir avait demandé un délai de deux semaines avant de signer l'accord, déjà accepté par les rebelles. "Dans les 15 prochains jours, le gouvernement reviendra à Addis Abeba pour finaliser l'accord", a-t-il déclaré dans la capitale éthiopienne. Le conflit qui a éclaté au Soudan du Sud en décembre 2013, deux ans après l'indépendance du pays, a fait plus de 10.000 morts et deux millions de déplacés, malgré plusieurs accords de cessez-le-feu restés sans lendemain. L'accord élaboré par l'Igad prévoit notamment un partage du pouvoir entre belligérants pendant une période intérimaire de trois ans. Les puissances régionales avaient fixé le 17 août comme date butoir pour les négociations. (Aaron Maasho; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant