Le président somalien tend la main aux pirates

le
0
Hassan Cheikh Mohamoud propose une amnistie aux jeunes enrôlés dans la piraterie pour endiguer ce phénomène qui sévit au large des côtes somaliennes.

En arrivant au pouvoir il y a six mois, le président somalien avait deux urgences: achever de bouter les islamistes hors des grandes villes et s'attaquer à la piraterie. La première étape ayant été, au moins en partie, remplie, Hassan Cheikh Mohamoud, s'attaque à la seconde. Jeudi, le chef de l'État a tendu la main aux jeunes flibustiers en proposant une amnistie. «Il faut en finir avec la piraterie. Nous négocions de façon indirecte avec les pirates par l'intermédiaire des notables», a révélé Hassan Cheikh Mohamoud dans un entretien à l'AFP.

La flibuste s'est redéveloppée au milieu des années 2000, prenant des proportions dramatiques au large des côtes très fréquentées de la Somalie. Ces dernières années, cette «industrie» a connu un coup de frein face à l'armada déployée par la communauté européenne et ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant