Le président satisfait de l'accord européen

le
0
À l'issue du Conseil européen, le président de la République a affiché un sentiment de victoire sans le revendiquer explicitement.

Modeste, rusé et bon communicant... C'est la méthode Hollande. À l'issue du Conseil européen de jeudi et vendredi à Bruxelles, le président de la République a affiché un sentiment de victoire sans le revendiquer explicitement. «Personne ne doit dire "j'ai gagné", "j'ai perdu"», a-t-il assuré, par égard envers Angela Merkel, qui semble avoir dû céder aux pressions de l'Italie et de l'Espagne en situation d'urgence financière. François Hollande a l'air de mieux s'en sortir: le pacte de croissance qu'il défendait a été entériné. «J'aurais pu dire: "Je voulais que la croissance soit inscrite comme première priorité, voilà, mission accomplie, on peut terminer." (...) Mais la réalité de ce conseil européen, c'était de renforcer la zone euro.»

Pour Hollande, le rendez-vous de Bruxelles a été «un bon sommet». Pourtant, il n'a pas obtenu tout ce qu'il désirait. Il a dû renvoyer à plus tard sa proposition de mutual

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant