Le président roumain reste à la barre

le
0
La Cour constitutionnelle a invalidé le référendum du 29 juillet remporté par les partisans de la destitution de Traian Basescu.

Le président de centre-droit Traian Basescu a remporté mardi le second round du combat politique qui l'oppose depuis trois mois à la coalition de centre-gauche (USL) au pouvoir à Bucarest. Malgré tous les efforts du premier ministre Victor Ponta et de son allié libéral Crin Antonescu, la Cour constitutionnelle a confirmé l'invalidation, pour cause d'abstention, du référendum du 29 juillet visant à destituer le chef de l'État. Plus de 87 % des votants avaient voté en faveur du départ de Traian Basescu, mais le seuil de participation requis (plus de 50 %) n'avait pas été atteint.

Mauvais joueurs, Victor Ponta et Crin Antonescu avaient trouvé la parade en contestant la validité des listes électorales, faisant valoir qu'en tenant compte des morts, des citoyens dont les cartes d'identité ont expiré et des Roumains vivant à l'étranger - soit au total 3,5 millions de personnes - le quorum avait bien été atteint. La man½uvre aurait peut-être été payante si

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant