Le président ouzbek Islam Karimov victime d'une hémorragie cérébrale

le
0
    ALMATY, 29 août (Reuters) - Le président ouzbek Islam 
Karimov, dont le gouvernement a annoncé dimanche 
l'hospitalisation, a été victime d'une hémorragie cérébrale, a 
déclaré lundi sa fille cadette. 
    Karimov, qui est âgé de 78 ans, est dans un état stable, 
ajoute Lola Karimova-Tillyaeva, ambassadrice de son pays auprès 
de l'Unesco, à Paris, sur son compte Instagram. 
    "Mon père a été hospitalisé après avoir été victime d'une 
hémorragie cérébrale samedi matin et est actuellement soigné 
dans une unité de soin intensif", écrit-elle. 
    "Son état est jugé stable. Il est pour le moment trop tôt 
pour faire la moindre prédiction sur sa santé future", 
ajoute-t-elle. 
    Le communiqué du gouvernement ouzbek publié dimanche se 
contentait d'indiquer que "selon les spécialistes, un examen de 
santé complet et un traitement complémentaire nécessiteront un 
certain temps". Il est rare que le gouvernement communique sur 
son état de santé. 
    Ancien dirigeant local du Parti communiste, Karimov est au 
pouvoir depuis 1989 et préside l'ex-république soviétique d'Asie 
centrale depuis son indépendance, en 1991. Il a été réélu l'an 
dernier pour cinq ans avec 90,4% des voix. 
    Karimov, qui n'a pas d'héritier politique désigné, n'a pas 
de fils. Sa fille aînée, Gulnara, n'est plus apparue en public 
depuis que plusieurs médias, dont la BBC, ont rapporté en 2014 
qu'elle avait été placée en résidence surveillée.  
    Avec 32 millions d'habitants, l'Ouzbékistan est la plus 
peuplée des ex-républiques soviétiques d'Asie centrale. 
 
 (Olzhas Auyezov; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant