Le président nigérien, clé de la libération

le
0
Mahamadou Issouffou et son équipe ont été au centre des longues et difficiles tractations qui ont finalement conduit au retour à la liberté de Daniel Larribe, Thierry Dol, Marc Féret et Pierre Legrand.

Vêtu du traditionnel boubou blanc et coiffé d'un tarbouche mauve, c'est lui qui a accueilli mardi après-midi les quatre ex-otages frachement libérés dans l'enceinte de l'aéroport de Niamey: le président nigérien, Mahamadou Issoufou, a été l'homme clé de l'élargissement des Français. Ou plutôt «ses réseaux», comme l'a souligné en lui rendant hommage le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, qui ramène ce matin à Paris en compagnie du chef de la diplomatie, Laurent Fabius, les quatre hommes détenus depuis plus de trois ans par un groupe proche d'AQMI (al Qaida au Maghreb islamique).

Pour arracher cette libération, le chef de l'Etat nigérien s'est reposé sur deux hommes: Mohammed Akotey, un de ses anciens ministres, devenu le patron d'Imouraren, le nouve...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant