Le président mexicain Peña Nieto compare à son tour Trump à Hitler

le
0
    MEXICO, 7 mars (Reuters) - Le président mexicain Enrique 
Peña Nieto a établi lundi un parallèle entre la rhétorique de 
Donald Trump et celles des dictateurs Adolf Hitler et Benito 
Mussolini comme l'avaient fait avant lui ses deux prédécesseurs, 
Vincente Fox et Felipe Calderón. 
    Donald Trump, en tête de la course à l'investiture 
républicaine pour la présidentielle de novembre, a scandalisé 
les Mexicains en proposant de bâtir un mur le long de la 
frontière entre les deux pays afin d'empêcher les immigrés 
clandestins et les trafiquants de drogue de se rendre aux 
Etats-Unis. 
    Il a en outre suggéré de faire payer l'érection de ce mur 
par les Mexicains en augmentant le coût de leurs visas. 
    Enrique Peña Nieto a dénoncé le populisme de la campagne de 
Donald Trump qui propose des "solutions simplistes à des 
problèmes qui, de toute évidence, ne sont pas faciles à 
résoudre". 
    "Et l'histoire de l'humanité a malheureusement montré que 
l'emploi de ces discours véhéments n'a fait que mener à des 
situations sinistres", a-t-il ajouté. "C'est comme ça que 
Mussolini y est arrivé, c'est comme ça qu'Hitler y est arrivé, 
ils ont tiré parti d'une situation, d'un problème que traversait 
l'humanité, après une crise économique." 
 
 (Alexandra Alper,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant