Le président malien renversé par un coup d'État militaire

le
0
Des soldats du rang se sont emparés dans la nuit du palais présidentiel à Bamako. Le président Amadou Toumani Touré aurait été exfiltré vers un lieu tenu secret.

Une mutinerie a tourné dans la nuit de mercredi à jeudi au coup d'État au Mali. Des militaires affirment avoir renversé le pouvoir du président Amadou Toumani Touré, dit ATT, après s'être emparés du palais de Koulouba, situé sur une colline dominant Bamako. Le bâtiment présidentiel a été en partie incendié et le chef de l'État aurait été exfiltré par sa garde vers un lieu tenu secret.

Les putschistes étaient apparus au milieu de la nuit à la télévision nationale, qu'ils occupaient depuis plusieurs heures. Leur porte-parole, le lieutenant Amadou Konaré, a annoncé la «fin d'un régime incompétent», la dissolution de «toutes les institutions», la suspension de la Constitution et la mise en place d'un couvre-feu.

Rébellion touareg

Il a indiqué avoir agi avec des hommes de rang pour répondre «à l'incapacité» d'ATT «à gérer la crise dans le nord du pays» en proie à une rébellion touareg depuis le 17 janvier et à une instabilité orchestrée par des gr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant