Le président Kiir décrète un cessez-le-feu au Soudan du Sud

le
0
    JUBA, 11 juillet (Reuters) - Le président sud-soudanais, 
Salva Kiir, a ordonné lundi à ses troupes de cesser le feu et 
s'est déclaré prêt à coopérer avec son vice-président et grand 
rival politique Riek Machar, après plusieurs journées de 
violents combats entre leurs partisans dans la capitale Juba. 
    "La situation est calme dès à présent. Tous les commandants 
du SPLA (troupes de Kiir) ont reçu ordre du président de se 
soumettre à un cessez-le-feu", a déclaré à Reuters le 
porte-parole de la présidence, Ateny Wek. 
    Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a 
exhorté lundi le Conseil de sécurité à imposer au Soudan du Sud 
un embargo sur les armes, à imposer des sanctions contre les 
dirigeants et les chefs militaires qui empêchent la mise en 
oeuvre de l'accord de paix. 
    "Nous avons grand besoin d'hélicoptères d'attaque et 
d'autres équipements pour pouvoir exercer notre mandat de 
protection des civils", a dit Ban. "J'appelle aussi l'ensemble 
des pays contribuant à la Minuss (Mission des Nations unies au 
Soudan du Sud) à rester sur le terrain. Tout retrait adresserait 
un mauvais signal, que ce soit au Soudan du Sud ou au plan 
international", a dit le secrétaire général.  
     
 
 (Edmund Blair à Juba et Michelle Nichols aux Nations unies; 
Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant