Le président kényan pas poursuivi pour crimes contre l'humanité

le
0

(Mastic para 1 et 2) AMSTERDAM, 5 décembre (Reuters) - Les procureurs de la Cour pénale internationale (CPI) ont annoncé vendredi avoir abandonné les charges pour crimes contre l'humanité à l'encontre du président kényan Uhuru Kenyatta, tout en n'excluant pas de présenter d'autres accusations. Mercredi, la CPI avait donné une semaine au parquet pour étayer ses accusations contre Kenyatta, accusé d'avoir fomenté des violences communautaires, ou les retirer en totalité. Elu à la présidence du Kenya en mars 2013, Uhuru Kenyatta est accusé d'avoir co-orchestré les violences à caractère ethnique qui ont fait 1.200 morts après l'élection présidentielle de décembre 2007, remportée par Mwai Kibaki. Il avait nié les accusations portées contre lui. (Thomas Escritt; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant