Le président kényan commue les peines capitales en prison à vie

le
0
    NAIROBI, 24 octobre (Reuters) - Le président Uhuru Kenyatta 
a commué toutes les peines capitales prononcées dans son pays en 
prison à vie, lundi, prenant acte du fait que le Kenya n'a pas 
procédé à la moindre exécution depuis près de trois décennies. 
    La décision d'Uhuru Kenyatta signifie que 2.747 détenus, 
dont 92 femmes, vont sortir du "couloir de la mort", a précisé 
la présidence. 
    Cent-deux prisonniers ayant déjà servi une longue peine vont 
par ailleurs bénéficier de la grâce présidentielle. 
    Le prédécesseur d'Uhuru Kenyatta, Mwai Kibaki, avait lui 
aussi signé la commutation de nombreuses peines de mort en 
prison à vie en 2009. 
    Les meurtres, vols avec violence ou actes de trahison sont 
passibles de la peine capitale au Kenya. Selon les organisations 
de défense des droits de l'homme, la dernière exécution remonte 
à 1987. 
 
 (Edmund Blair; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant