Le président italien réélu dans une Italie en crise

le
0
Prié par tous les responsables nationaux des grands partis de rester en poste, Giorgio Napolitano a largement obtenu la majorité des voix des grands électeurs. C'est une première en Italie depuis la Constitution de 1948.

Rome

Cédant aux fortes pressions des grands partis politiques, Giorgio Napolitano a accepté samedi de proroger son mandat au Quirinal: «Je ne peux me dérober à mes responsabilités. Je suis disponible», a fait savoir le Président de la République dans un communiqué diffusé en début d'après-midi.

Dans la foulée de ce coup de théâtre, les 1007 grands électeurs réunis depuis le 18 avril en session extraordinaire à la Chambre des Députés pour élire un nouveau chef d'État ont immédiatement repris leurs opérations de vote. Une ample majorité s'est dégagée pour approuver un choix qui se présente comme une candidature de garantie pour les institutions. Une longue ovation s'est élevée de l‘hémicycle à l'annonce du résultat. Giorgio...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant