Le président italien face au casse-tête gouvernemental

le
0
Pressenti, le leader de la gauche Bersani prépare un programme, mais n'a toujours pas de majorité à la Chambre.

Rome

À peine rentré vendredi soir d'une visite officielle en Allemagne, le président Giorgio Napolitano est retourné sur le front politique italien. Alors qu'aucune majorité n'est sortie des urnes, il lui faut charger une personnalité de former un gouvernement.

Son choix devrait se porter en premier lieu sur le leader du Parti démocrate (PD), Pier Luigi Bersani, dont la coalition est arrivée en tête aux élections. Si ce dernier échouait, il lui faudrait désigner un outsider. «Je suis prêt à devenir premier ministre», a imprudemment lancé vendredi matin le charismatique maire de Florence, Matteo Renzi, battu par Bersani aux primaires démocrates de décembre dernier, avant de se rétracter. Énième provocation, Beppe Grillo se met lui aussi sur les rangs: «Si PD et PDL (le parti de Silvio Berlusconi) tiennent tant à une bonne gouvern...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant