Le président italien exclut de démissionner

le
0
Giorgio Napolitano charge «deux groupes restreints de personnalités différentes» de chercher une solution afin de doter l'Italie d'un gouvernement, un mois après les législatives.

A Rome

Le président de la République italienne Giorgio Napolitano exercera son mandat jusqu'au dernier jour de son septennat, le 15 mai prochain, et mettra toute son autorité dans la recherche d'un gouvernement.

Le chef de l'État est intervenu en début d'après-midi ce samedi au Quirinal pour démentir de la manière la plus catégorique les rumeurs le donnant sur le point de démissionner pour faciliter une transition. La rumeur en avait couru depuis vendredi soir. Tous les quotidiens l'avaient reprise samedi matin en manchette, en soulignant les distances qui continuent de séparer les partis politiques -Parti démocrate, PDL de Silvio Berlusconi et M5S de Beppe Grillo- et l'extrême difficulté à résoudre une crise politique qui perdure depuis les élections des 24 et...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant