Le président indonésien refuse les appels à la clémence

le
0

DJAKARTA, 24 février (Reuters) - Le nouveau président indonésien, Joko Widodo, a affirmé que les 11 personnes condamnées à mort dans son pays, la plupart pour trafic de drogue, seraient bien exécutées et a demandé fermement aux pays étrangers de ne pas intervenir. "La première chose que je dois dire avec fermeté est qu'il ne doit pas y avoir d'interventions concernant la peine de mort parce que l'application de la loi relève de notre droit souverain", a déclaré à des journalistes Joko Widodo, qui a dit avoir reçu des appels des dirigeants français, brésilien et néerlandais. Un juge indonésien a rejeté un appel à la clémence pour deux Australiens condamnés à mort pour trafic de drogue, a déclaré mardi leur avocat, qui a annoncé son intention de faire appel de la décision. L'Australie mène campagne pour empêcher les exécutions de Myuran Sukumaran, 33 ans, et Andrew Chan, 31 ans, condamnés en 2005 pour trafic d'héroïne. (Kanupriya Kapoor; Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant