Le président guatémaltèque renvoyé devant la justice

le
0

GUATEMALA CITY, 8 septembre (Reuters) - Le président démissionnaire du Guatemala, Otto Pérez, a été renvoyé mardi devant la justice de son pays pour y répondre des accusations de corruption et de fraudes douanières dans le cadre d'un scandale politique qui frappe le pays en pleine élection présidentielle. Ottoz Pérez, 64 ans, général à la retraite, avait été élu en 2011 sur la promesse de combattre le crime et la corruption au Guatemala. La semaine passée, il a démissionné de ses fonctions et a été incarcéré en attendant d'être entendu dans une enquête sur des cas de corruption qui lui auraient rapporté plusieurs millions de dollars. L'humoriste Jimmy Morales, candidat à la présidentielle, a bénéficié à plein de ce scandale, arrivant en tête du premier tour dimanche. Il apparaît en bonne voie pour remporter le second tour prévu le mois prochain. Son prochain adversaire n'est pas encore connu, le décompte des voix qui se poursuit n'a pas permis pour l'instant de départager l'homme d'affaires conservateur Manuel Baldizon et l'ex-Première dame Sandra Torres. Le Congrès guatémaltèque a investi à titre intérimaire le vice-président Alejandro Maldonado qui achèvera le mandat en cours avant une passation de pouvoir en janvier. (Enrique Andres Pretel; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant