Le président français appelle à investir en Cisjordanie

le
0
François Hollande était reçu lundi matin à Ramallah par son homologue palestinien, Mahmoud Abbas.

Correspondant à Jérusalem

Durant son bref passage à Ramallah, où il a été reçu lundi matin par le président Mahmoud Abbas, François Hollande s'est borné à rappeler mezza voce les positions de la France sur le conflit israélo-palestinien. Après avoir déposé une gerbe de fleurs sur le tombeau de Yasser Arafat, geste symbolique sans précédent pour un chef d'État français, il a rappelé que Paris défend la coexistence de deux États pour deux peuples, sur la base des frontières de 1967, avec Jérusalem pour capitale. Haussant légèrement le ton par rapport à celui adopté la veille à Jérusalem, il a aussi réclamé «l'arrêt total et définitif de la colonisation», mais s'est abstenu de la déclarer illégale. Comme s'il avait intégré que les responsables palestiniens n'attendent, à cet égard, pas grand-chose, bien conscients que l'Europe est largement tenue à l'é...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant