Le président élu tanzanien prête serment, l'opposition boycotte

le
0

DAR ES SALAAM, 5 novembre (Reuters) - Le nouveau président tanzanien, John Magufuli, a été investi jeudi dans ses fonctions, promettant d'unir son pays après une élection fortement contestée par l'opposition, de créer des emplois et de doper la croissance économique. La principale coalition de l'opposition, le Front civique uni, qui conteste le résultat du scrutin du 25 octobre, a boycotté la cérémonie de prestation de serment et menacé d'organiser des manifestations à travers le pays. "Le moment est venu pour nous de nous unir et de mettre de côté nos divergences idéologiques", a dit John Magufuli, âgé de 56 ans, à des milliers de partisans chantant et dansant dans un stade sous une pluie battante. Une dizaine de dirigeants africains, dont le Sud-Africain Jacob Zuma, le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn et le président zimbabwéen Robert Mugabe, ont assisté à l'investiture de Magufuli. John Magufuli succède à Jakaya Kikwete, qui a accompli deux mandats. Son parti, le CCM, gouverne la Tanzanie depuis son indépendance en 1961, mais a connu en octobre son élection la plus difficile depuis bien des années car pour la première fois, les formations de l'opposition s'étaient rangées derrière un candidat unique, Edward Lowassa, ancien Premier ministre de 62 ans qui a rompu avec le CCM en juillet dernier. John Magufuli a obtenu 58% des voix contre 40% à John Lowassa selon le résultat officiel. (Fumbuka Ng'wanakilala; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant