Le président égyptien Sissi gracie 203 jeunes manifestants

le
0
    LE CAIRE, 13 mars (Reuters) - Le président égyptien Abdel 
Fattah al Sissi a gracié 203 jeunes gens emprisonnés pour avoir 
participé à des manifestations, rapporte lundi l'agence de 
presse officielle Mena.  
    Cette amnistie fait suite à la grâce qu'avait déjà accordée 
le chef de l'Etat en novembre à 82 prisonniers, des étudiants 
d'université pour la plupart.  
    Le président égyptien a promis en octobre dernier d'amender 
une loi très restrictive sur la liberté de réunion et de 
manifestation, qui stipule notamment que tout rassemblement 
public de plus de dix personnes doit être autorisé par le 
ministère de l'Intérieur.  
    La Cour constitutionnelle a validé la loi en décembre 
dernier, à l'exception d'un article confiant au ministère de 
l'Intérieur l'autorité de refuser une demande de manifestation. 
    Depuis qu'il a accédé au pouvoir à la mi-2013, Sissi a 
supervisé une vaste répression de l'opposition à la fois 
islamiste et libérale et laïque.  
 
 (Ahmed Aboulenein; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant