Le président du Sénat brésilien inculpé de détournement de fonds

le
0
    BRASILIA, 1er décembre (Reuters) - La Cour suprême 
brésilienne a inculpé jeudi le président du Sénat, Renan 
Calheiros, de détournement de fonds publics.  
    Huit magistrats de la plus haute instance judiciaire du pays 
ont voté pour le renvoi du sénateur devant un tribunal pour une 
affaire vieille de neuf ans impliquant le versement d'une aide 
financière à une fille illégitime de Calheiros. Trois ont voté 
contre.  
    Renan Calheiros est accusé d'avoir présenté au Sénat de faux 
contrats de location de voiture pour se les faire rembourser.  
    Le président du Sénat, allié du président Michel Temer, est 
poursuivi dans onze enquêtes pour corruption, dont huit sont 
liées au versement illégal de rétrocommissions par le groupe 
pétrolier public Petrobras  PETR4.SA .  
    Son mandat expire en février prochain, longtemps avant le 
règlement judiciaire attendu dans l'affaire de sa fille 
illégitime. Les conséquences pour Michel Temer devraient donc 
rester limitées.  
    Mais la décision de la Cour suprême ternit un peu plus 
l'image d'un gouvernement impopulaire et risque d'aggraver des 
relations déjà tendues entre la justice et le Congrès, dont les 
élus cherchent à limiter le pouvoir des juges afin de se 
protéger d'accusations de corruption.  
    En dépit de sa mise en accusation, Renan Calheiros 
conservera son siège à la chambre haute, que seule une 
commission d'éthique du Sénat sera en mesure de lui retirer.  
 
 (Lisandra Paraguassu; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant