Le président du Parlement kurde irakien empêché d'entrer à Erbil

le
0

ERBIL, Irak, 12 octobre (Reuters) - Les forces de sécurité kurdes ont empêché lundi le président du Parlement du Kurdistan irakien d'entrer à Erbil, la capitale de cette région autonome, a annoncé son assistant, nouvelle escalade dans la crise qui secoue la région. Les forces loyales au Parti démocratique du Kurdistan (PDK), la formation du président Massoud Barzani, ont obligé le président du Parlement, Youssef Mohammed, à faire demi-tour alors qu'il se trouvait sur la route menant de Souleimaniyeh à Erbil, où se trouve le Parlement, a raconté l'assistant. Le PDK accuse le parti Gorran ("Changement") auquel appartient le président du Parlement, d'être à l'origine des dernières violences qui ont fait cinq morts au Kurdistan. "Il a été empêché par les forces du PDK et il est retourné (à Souleimaniyeh)", a déclaré l'assistant, Daroun Rahim. "C'est un développement très dangereux." (Isabel Coles; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant