Le président du Medef dénonce le pacte de compétitivité

le
7

INFO LE FIGARO - En marge du déplacement du président de la République aux Etats-Unis, le patron du Medef a critiqué les contreparties demandées aux entreprises pour le «pacte de compétitivité».

Envoyé spécial à Washington

Pierre Gattaz a finalement craqué. Invité aux côtés de François Hollande, dans la délégation qui accompagne le président de la République pour son voyage aux Etats-Unis, le président du Medef avait d'abord accepté, sur recommandation de l'Elysée, de ne pas tenir la conférence de presse qu'il avait prévu au soir du premier jour du voyage d'État à Washington. Mais au pays de la libre entreprise et du commerce mondialisé, difficile de résister. Alors lundi soir, Pierre Gattaz a déclaré à quelques journalistes tout le mal qu'il pensait du «pacte de responsabilité» de François Hollande. «Dans la situation de la France qui est à l'arrêt économique, avec des indicateurs mauvais, c'est très rafraîchissant de venir aux Etats-Unis, de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le mardi 11 fév 2014 à 15:39

    Allo M363422 ! Ici NYC ! Les pingouins parlent aux banquisards ! Ji voudrai savoir la dame travaille...

  • M19160 le mardi 11 fév 2014 à 11:39

    knbskin bonjour, évidemment 100% ok avec vos derniers posts. Ce qui est rassurant c'est que finalement je constate que Pépère n'a pas "marabouté" Gattaz comme sa 1ère réaction au pacte de compétitivité l'avait laissé craindre...

  • knbskin le mardi 11 fév 2014 à 11:20

    Bah ! On rentre dans le coeur du débat ... Pierre Gattaz est un type brillant, qui appelle un chat un chat. Le problème de fond étant que la fonction de l'Etat est de fournir aux entreprises un environnement "business-friendly" pour qu'elles puissent prospérer et enrichir toute la société. L'Etat est payé pour cela, et pas pour autre chose. La notion de "contrepartie" n'a pas de sens : l'Etat n'est pas un syndicat dans une entreprise .../...

  • janaliz le mardi 11 fév 2014 à 10:10

    M363... Dans quelle entreprise travaillez-vous ou avez-vous travaillé ? Pas le nom mais au moins le secteur précis... Merci d'avance...

  • M363422 le mardi 11 fév 2014 à 09:27

    C'est fou le savoir vivre de cet "héritier". Qu'il soit girouette, qu'il prenne le patronat pour une assemblée d'agitées à qui on fait crier "le million, le million..." comme dans un jeu TV bien connu, c'est déjà lamentable. Qui a réclamé"la fin des cotisations des entreprises qui financent les allocations familiales (soit 35M),promettant alors de créer1m d'emplois ne 5 ans (ce qui est déjà une blague). Avec un tel patronat,comment s'étonner des résultats.

  • mucius le mardi 11 fév 2014 à 07:50

    Gattaz ne doit (et ne peut) promettre aucune contrepartie et laisser ces bolchos conserver les charges au même niveau s'ils le veulent. On verra où mène cette politique de luttes des classes. Ca accélérera la ruine de notre démocratie populaire: seule solution pour une vraie prise de conscience de ce pays de ringards.

  • janaliz le mardi 11 fév 2014 à 07:46

    Enfin nous y voilà ! J'étais un peu surpris de la non réactivité du medef vis à vis des discours abracadabrantesques des iconoclastes de l'économie. Comment imaginer quand on a un minimum de jugeote qu'on puisse réclamer des contreparties immédiates à des entreprises éreintées d'impôts depuis 2 ans. Pourquoi ne pas réclamer/obliger aux ménages de consommer en s'endettant ! Pardi ! Les montes à l'envers marchent sur la tête...