Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso avec la voiture électrique pliable Hiriko le 24 janvier 2012 à Bruxelles

le
0

Une petite voiture électrique pliable conçue par un groupe d'entreprises au Pays basque espagnol ambitionne de devenir l'un des véhicules urbains de demain dans des citées où toute source de pollution sera bannie.Elle s'appelle Hiriko. "Elle n'est pas japonaise, mais basque. Son nom signifie +urbain+ en langue basque", a précisé Gorka Espiau, représentant du consortium qui l'a conçue, lors de sa présentation au président de la Commission européenne José Manuel Barroso.Son volant bourré d'électronique ressemble à celui d'une formule 1, son moteur est dans les roues, toutes mobiles, ce qui permet une rotation sur 360 degrés, et son habitacle en forme d'oeil de mouche remonte pour faciliter son stationnement sur un emplacement de bicyclette.José Manuel Barroso a éprouvé quelques difficultés avec le volant lorsqu'il s'est installé dans l'habitacle, mais il a réussi a s'extraire très facilement de la voiture, dont le pare-brise coulisse comme le cockpit d'un avion de tourisme.La présentation n'est pas allée plus loin. Juste le temps de quelques photographies pour la galerie. Le président de la Commission s'est ensuite rapidement éclipsé, refusant toute question sur le soutien que l'institution peut apporter au développement de la petite voiture.Hiriko est pourtant une réponse à l'idée de la Commission de faire interdire les voitures à essence dans les centres urbains. Elle sera opérationnelle en 2013 dans plusieurs villes conquises par le concept.Plusieurs cités du Benelux, d'Allemagne ou de France ont déjà lancé des initiatives d'offres de voitures, électriques ou non, en libre-service.Biplace, une fois repliée, Hiriko se parque dans un espace de 1,5 mètre. Sa batterie électrique a une autonomie de 120 km en ville et sa vitesse est électroniquement bridée en fonction des limitations en vigueur.L'idée de la voiture électrique pliable a été lancée par le MIT-Media lab à Boston, mais elle a été développée et produite par un groupe de sept petites entreprises basques regroupées en consortium sous le nom de Hiriko."D'ordinaire, les idées européennes se réalisent aux Etats-Unis. Cette fois, une idée américaine se réalise en Europe", a souligné Gorka Espiau.Chaque entreprise est chargé de la production d'un module et l'idée novatrice est de créer des usines d'assemblages dans les villes conquises par Hiriko.Plusieurs villes sont déjà tombées sous le charme: Malmö en Suède, Berlin, Barcelone, Vitoria-Gasteiz, deuxième ville du Pays Basque espagnol, San Francisco, Hong Kong, Quito et les îles Galápagos. Des pourparlers sont également en cours avec Paris, Londres, Amsterdam, Genève, Boston, Dubaï, Abu Dhabi et depuis peu Bruxelles, a précisé M. Espiau.Le cas de Malmö est particulier car l'usine d'assemblage sera implantée dans un quartier où sont installés des réfugiés irakiens pour leur offrir des emplois.L'usine sera petite --3O0 mètres carrés-- et offrira une trentaine d'emplois pour l'assemblage, l'entretien et la vente.A Bruxelles, l'idée initiale est de répartir une centaine de véhicules entre la gare TGV de Bruxelles-Midi, l'aéroport et le quartier européen.Mais la petite voiture pliable pourra aussi être achetée par des particuliers au prix de 12.500 euros avec une batterie louée, selon M. Espiau.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant