Le président de l'OM et des ex-dirigeants du club en garde à vue

le
1
DES DIRIGEANTS DE L'OM EN GARDE À VUE
DES DIRIGEANTS DE L'OM EN GARDE À VUE

PARIS (Reuters) - Le président de l'Olympique de Marseille Vincent Labrune, son directeur général Philippe Perez et Jean-Claude Dassier, ex-président du club, ont été placés mardi en garde à vue dans une enquête financière, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Vincent Labrune et Philippe Perez ont été arrêtés mardi matin à leur domicile de Marseille et de Saint-Rémy-de-Provence et sont entendus à Marseille, ajoute-t-on de source policière.

Jean-Claude Dassier est pour sa part entendu au parquet financier de Nanterre, précise Le Point, qui a révélé l'information.

Selon RTL, Pape Diouf, dirigeant du club de 2005 à 2009, est également en garde à vue à l'hôtel de police de Marseille.

Une série de perquisitions avaient été effectuées en janvier 2013 au centre d'entraînement de l'OM dans le cadre d'une information judiciaire contre X pour "extorsions de fonds, blanchiment et associations de malfaiteurs", au préjudice de plusieurs discothèques d'Aix-en-Provence.

Les enquêteurs de l'Office central de la lutte contre le crime organisé (OCLCO) avaient saisi des documents relatifs aux transferts des joueurs à l'OM, dont celui de l'international français André-Pierre Gignac, attaquant vedette de l'OM.

Le transfert d'André-Pierre Gignac en août 2010 de Toulouse à Marseille, pour une somme évaluée à 20 millions d'euros, avait été réalisé sous l'autorité de Jean-Claude Dassier et validé par Vincent Labrune.

La justice soupçonnait déjà le versement de rétrocommissions à des personnes proches du grand banditisme corse, notamment un intermédiaire non officiel du football et premier agent de l'attaquant, Christophe d'Amico, condamné en novembre 2013 à quatre ans de prison dont deux avec sursis dans une affaire d'extorsion de fonds dans des boites de nuit d'Aix-en-Provence.

Cette opération est un coup dur pour l'OM qui, sous l'impulsion notamment d'André-Pierre Gignac, domine la première partie du championnat de ligue 1.

L'avant-centre devait être aligné mardi soir pour le match amical de l'équipe de France contre la Suède au Stade Vélodrome, à Marseille.

(Nicolas Bertin, avec Jean-François Rosnoblet à Marseille, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.