Le président de l'ETG dans la tourmente

le
0

L’Equipe a révélé ce jeudi nombre de conversations entre les membres de la direction d’Evian TGFC. Des mails échangés où le président, Esfandiar Bakthiar se montre injurieux envers plusieurs salariés et actionnaires du club.

« C’est cher payé pour cette bande de sous-merde », voilà les propos du président de l’Evian Thonon-Gaillard le 5 juin 2014, quelques jours après le maintien de son club en première division. Des propos adressés à Franck Riboud, président de Danone, après le retrait de l’actionnaire le plus important du club. Le même jour, le président Bakhtiar s’en prend cette fois-ci à plusieurs salariés du club. « Il manque pour que l’orchestre soit complet Cissé au pipeau, Jean-Louis Escoffier et sa bande de clochards à la harpe, Picot à la contrebasse » écrit-il à propos de Souleymane Cissé, entraineur de l’équipe réserve, Jean-Louis Escoffier président de l’association et Stéphane Picot, directeur marketing.

L’ETG sur fond d’espionnage

L’Equipe révèle dans ses colonnes, une autre série de mails adressée encore une fois aux salariés. « Si seulement ils savaient qu’on avait accès à leurs private jokes » écrit le président de l’ETG. Des boites mails piratés et espionné, un club où la confiance règne. Une implosion qui semble proche après la descente du club en National cette saison. Le départ de l’actionnaire majoritaire Bontaz, deux ans après Danone, ne devrait pas arranger les affaires des Hauts-Savoyards.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant