Le président de l'Azerbaïdjan nomme sa femme vice-présidente

le
0
 (Ajoute contexte et réactions) 
    BAKOU, 21 février (Reuters) - Le président de l'Azerbaïdjan, 
Ilham Aliev, a nommé son épouse au poste de première 
vice-présidente du pays, lit-on dans un décret publié mardi sur 
le site de la présidence. 
    "Mehriban Alieva est une personne très professionnelle, 
intelligente et expérimentée, qui ne transige pas sur les 
principes (...)", a déclaré son mari lors d'une réunion du 
conseil de sécurité d'Azerbaïdjan. 
    Mehriban Alieva, qui a 52 ans, est issue de l'influente 
famille des Pachaïev, l'une des plus riches d'Azerbaïdjan. Elle 
est députée et ambassadrice de bonne volonté de l'Unesco.  
    Son rôle le plus en vue, cependant, a été jusqu'à présent 
celui de directrice de la Fondation Heydar Aliev, une 
organisation à but philanthropique. 
    Certaines personnalités de l'opposition ont estimé que la 
nomination de Mehriban Alieva constituait une marque d'abus de 
pouvoir. 
    "Cette nomination traduit l'irrespect de mise envers le 
peuple", a dit à Reuters Ali Kerimli, qui dirige l'une des 
formations de l'opposition. "C'est le premier pas vers 
l'instauration d'une monarchie absolue dans le pays".  
    La Constitution azerbaïdjanaise stipule que le 
vice-président, poste créé l'an dernier lors d'un référendum 
constitutionnel, remplace le chef de l'Etat quand il est en 
déplacement à l'étranger. 
    Le référendum a aussi allongé le mandat présidentiel de cinq 
à sept ans. La limitation du nombre de mandats avait déjà été 
supprimée lors d'un précédent scrutin. 
    Ilham Aliev, au pouvoir depuis 2003, a succédé à son père, 
Heydar, qui dirigeait le pays depuis 1993, deux ans après 
l'indépendance de l'Union soviétique. 
 
 (Nailia Bagirova, Tangi Salaün et Eric Faye pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant