Le président de l'Assemblée, garant de la procédure législative

le
0
FOCUS - Le quatrième personnage le plus important dans la hiérarchie de l'État nomme de nombreux membres de différentes autorités administratives et peut saisir le Conseil constitutionnel.
o Un rôle prévu par la Constitution

Le président de l'Assemblée nationale est le quatrième personnage le plus important dans la hiérarchie de l'État après le président de la République, le premier ministre et le président du Sénat.

Prévu par la Constitution de 1958 et la loi constitutionnelle approfondie du 23 juillet 2008, ce poste est soumis à une élection, première tâche des députés de la nouvelle Assemblée à l'ouverture de la première session parlementaire après les législatives. Ce vote à bulletin secret aura donc lieu le 26 juin prochain à 15 heures. Le président est élu à la majorité absolue pour cinq ans, soit la durée de la législature.

Le président de l'Assemblée nationale détient un rôle institutionnel qui lui est octroyé par la Constitution de 1958 et par la loi. Selon l'article 12 de la Constitution, sa consultation est obligatoire en cas de dissolution de l'Assemblée par le chef de l'État. Aussi, l'article 16 rend indispensa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant