Le président de Guinée-Bissau nomme un nouveau gouvernement

le
0

BISSAU, 8 septembre (Reuters) - Le président de la Guinée-Bissau, José Mario Vaz, a nommé lundi un nouveau gouvernement fort de l'appui du deuxième parti du pays, près d'un mois après la révocation d'un précédent qui avait alors fait craindre le retour des turbulences au sein d'une nation habituée aux coups d'Etat. Le 13 août, José Mario Vaz avait remercié Domingos Simoes Pereira en raison des tensions entre les deux hommes, tous deux issus du PAIGC, le parti au pouvoir. ID:nL5N10O27N Ces tensions, d'autant plus fortes que le régime semi-présidentiel en vigueur donne des prérogatives similaires aux deux hommes, n'ont cessé de croître depuis que le pouvoir est revenu aux civils en juin 2014, deux ans après un coup d'Etat de l'armée. José Mario Vaz avait dans la foulée nommé Baciro Dja, ancien ministre des Affaires présidentielles, au poste de Premier ministre. Mais cette nomination avait été contestée par nombre de membres du PAIGC, ce qui avait alors contraint le président à s'assurer du soutien du PRS, le deuxième parti plus représenté au Parlement. Le nouveau gouvernement de Baciro Dja est composé de 15 ministres et de 15 secrétaires d'Etat, selon le décret présidentiel les nommant, avec un total de 10 postes pour le PRS. L'histoire récente de cette ancienne colonie portugaise a été marquée par une série de coups d'Etat, neuf, réussis ou tentés, ayant été décomptés depuis 1980. Les protestations contre Jose Mario Vaz sont cependant restées pacifiques ces dernières semaines et l'armée s'est engagée à rester à l'écart des tensions politiques et d'obéir à la constitution. (Alberto Coiate, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant