Le président de Guinée-Bissau limoge le chef de l'armée

le
0

BISSAU, 16 septembre (Reuters) - Le président de la Guinée-Bissau, José Mario Vaz, a limogé le chef des forces armées, auteur d'un coup d'Etat en 2012, a annoncé lundi la radio nationale. Le général Antonio Indjai commandait l'armée depuis 2009. Il est dans le collimateur des autorités américaines qui l'accusent d'implication dans le trafic de drogue. Le décret lu à la radio nationale ne précise pas les raisons de son limogeage, ni le nom de son successeur. Bissau, la capitale, était calme après l'annonce de cette décision. L'ancien ministre des Finances José Mario Vaz a pris ses fonctions en juin dernier après sa victoire à l'élection présidentielle qui marquait le retour à un régime civil, deux ans après le putsch du général Indjai. La faiblesse des institutions étatiques de même que la topographie particulière du pays, avec un chapelet d'îles et de plages difficiles d'accès, ont fait de la Guinée-Bissau une plaque tournante des réseaux de trafics de cocaïne entre l'Amérique latine et l'Europe. (Alberto Dabo; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant