Le président de France Télécom tire sa révérence

le
0
Didier Lombard annonce son départ anticipé de la présidence de l'opérateur, marqué par une vague de suicide. Stéphane Richard prend les pleins pouvoirs du groupe.

«France Télécom c'est tout pour moi» a déclaré Didier Lombard, président du groupe, dans les colonnes de La Tribune. Pourtant, celui qui a consacré l'essentiel de sa carrière à l'opérateur de téléphonie a décidé de raccrocher. «Je rends mon mandat le 23 février prochain», a-t-il annoncé.

Mis en cause dans sa gestion de la vague de suicides des salariés du groupe, le PDG de France Télécom de 2005 à 2010 ne s'en relèvera jamais vraiment. «Quelque chose qui reste très douloureux», confie Didier Lombard au quotidien économique. Le 15 septembre 2009, il crée la polémique en qualifiant la vague des 24 suicides en 18 mois chez les salariés de France Télécom de «mode». Il s'en excusera le lendemain. Mais le mal est fait. Son mea culpa et sa volonté de «reconstruire le contrat social» et de suspendre les mutations automatiques, n'y pourront rien changer. Certains demandent même la démission de celui qui avait pourtant été adoubé par ses pairs et la pr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant