Le président colombien appelle l'ELN à déclarer un cessez-le-feu

le
0

BOGOTA, 6 janvier (Reuters) - Le président colombien Juan Manuel Santos a appelé lundi les guérilleros de l'ELN, le deuxième groupe rebelle du pays, à suivre l'exemple des Farc en déclarant un cessez-le-feu unilatéral pendant la tenue de négociations de paix. Le gouvernement de Bogota a entamé des discussions préliminaires avec l'ELN (Armée de libération nationale) en vue d'établir un calendrier de négociations sur le modèle de celles qu'il mène avec les Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie) depuis deux ans à Cuba. "Nous invitons l'ELN à déclarer un cessez-le-feu unilatéral comme l'ont fait les Farc et nous l'invitons à conclure un accord dès que possible sur les points dont nous discutons depuis un moment", a déclaré Juan Manuel Santos dans un communiqué. Le président colombien a déjà dit souhaiter que d'éventuelles négociations de paix avec l'ELN, dont les effectifs sont estimés à 3.000 combattants, contre 8.000 pour les Farc, se déroulent elles aussi à l'étranger et sans que les forces gouvernementales ne soient soumises à une trêve. (Monica Garcia et Peter Murphy; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant