Le président burkinabé aurait été arrêté en plein conseil des ministres

le
0

OUAGADOUGOU, 16 septembre (Reuters) - Des membres de la Garde présidentielle ont fait irruption mercredi en plein conseil des ministres à Ouagadougou, arrêtant les ministres, le chef du gouvernement et le président de transition, Michel Kafando, a-t-on déclaré de sources militaires. "L'ensemble du gouvernement, dont le Premier ministre, et le président, sont prisonniers d'un groupe de soldats de la garde présidentielle", a déclaré une source militaire. "Pour le moment, ils n'ont rien exigé". Des élections présidentielle et législatives sont prévues normalement le 11 octobre au Burkina Faso, où Blaise Compaoré a été chassé du pouvoir par la pression de la rue en octobre 2014 après 27 années à la tête du pays. (Nadoun Coulibaly; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant