Le président admet qu'il faudra cotiser plus longtemps pour les retraites

le
1
L'objectif est de combler les 20 milliards de besoins de financement par an à horizon 2020. Le chef de l'État entend également réaliser 2 milliards d'économies dans la branche famille via des allocations dégressives.

François Hollande ne l'avait jamais dit aussi clairement. «Comme on vit plus longtemps, il va falloir avoir des durées de cotisation plus longues», a-t-il déclaré au sujet de la réforme des retraites programmée cette année. L'objectif est clair: combler les 20 milliards de besoins de financement par an à horizon 2020. Comme le chef de l'État ne veut pas reculer l'âge de départ - parce qu'il a combattu la réforme Woerth en 2010 - ni toucher au montant des retraites de base - il a fermé la porte à une désindexation, «mesure douloureuse» déjà prise pour les retraites complémentaires - il ne lui reste que l'option de la durée de cotisation, aujourd'hui calée à 41,5 annuités. Une piste privilégiée par la CFDT qui s'affirme, au passage, comme la boîte ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • vd46 le vendredi 29 mar 2013 à 12:02

    qd on pense comment la gauche et cgt,fo and co ont combattu y compris ds la rue et en bloquant tout depuis le milieu des années 90 les mesures nécessaires présentées par la droite ! ...et l'autre guignol qui en rajoute maintenant après avoir dit depuis 20 ans que c'était intolérable ! des CHARLOTS ces gens de GAUCHE ! pensent qu'à garder leurs privilèges !!