Le présentateur Harry Roselmack déplore «le retour de la France raciste»

le
7
Le présentateur Harry Roselmack déplore «le retour de la France raciste»
Le présentateur Harry Roselmack déplore «le retour de la France raciste»

Le présentateur de télévision noir Harry Roselmack, animateur du magazine «Sept à Huit» sur TF1, fustige le «retour de la France raciste» dans une tribune publiée mardi dans le quotidien Le Monde. Le journaliste déplore «le fond de racisme qui résiste» dans la société française.

«Ce qui me chagrine, c'est le fond de racisme qui résiste au temps et aux mots d'ordre, pas seulement au sein du FN, mais au plus profond de la société française», déclare l'ex-présentateur du journal télévisé de TF1 dans cette tribune, intitulée «La France raciste est de retour».

Se disant affecté par les déclarations faites mi-octobre par Anne-Sophie Leclere, ex-tête de liste FN aux municipales à Rethel (Ardennes), suspendue de son parti pour avoir tenu des propos jugés racistes visant Christiane Taubira, il affirme : «Elle m'a amené à m'interroger, en tant que noir d'abord, en tant que citoyen, fils, père et mari ensuite».

«Me voilà ramené à ma condition de nègre. Me voilà attablé avec d'autres noirs parce qu'ils sont noirs. Et me voilà en train de m'offusquer d'une idiotie qui ne m'atteignait guère : le racisme», ajoute-t-il.

Anne-Sophie Leclere avait assumé un photomontage qu'elle avait placé sur sa page Facebook et qui montrait d'un côté un petit singe et de l'autre la garde des Sceaux, avec les légendes «à 18 mois» et «maintenant». Elle avait assuré que «ça n'a rien à voir» avec du racisme et que «cette photo c'était de l'humour».

Le racisme, «un héritage des temps anciens»

Jugeant que «le fond de racisme en France est un héritage des temps anciens, une justification pour l'esclavage et la colonisation», dont témoignent par exemple les affiches «Y'a bon Banania», Harry Roselmack estime que «tant que l'on laissera ces peaux de Banania traîner dans nos cerveaux, des glissades et dérapages vers l'injure raciste sont à craindre».

Entré en 2006 à TF1, Harry Roselmack a été le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2445joye le mardi 5 nov 2013 à 21:23

    Il a raison, le racisme est partout dans les têtes. Quand l'éditorialiste de la "Dépêche du Midi" parle de l'ADN du FN, c'est évidemment une remarque de nature raciste. Quand on rappelle sans cesse que Marine Le Pen est la fille de son père, c'est fondamentalement raciste, comme toutes les fois qu'on caractérise un individu non par ses actes mais par ses origines. Le racisme est universel.

  • M1903733 le mardi 5 nov 2013 à 20:15

    Bon ben rien ne l'empêche de retourner chez lui

  • rodde12 le mardi 5 nov 2013 à 17:58

    Ne pas confondre racisme et exaspération devant le comportement d'individus qui ouvertement refusent nos valeurs. A force de parler de jeunes et non de voyous , a force de ne pas nomer un tel ou un tel comme délinquants on finit par confondre monsieur voyou avec monsieur tout le monde. Surtout s'il y a des marqueurs sociologiques ou physiques.

  • M19160 le mardi 5 nov 2013 à 17:16

    Un donneur de leçons qui a évidemment sa carte du PS, en bon journaliste. Ce monsieur participe à toutes les manœuvres de culpabilisation des français orchestrées par la gauche dégoulinante de bienpensance. On essaye de détourner le regard des français des vrais pbs: chômage, dépenses publiques indécentes, fonction publique hypertrophiée, privilèges, outil industriel détruit, recherche mourante. Racisme et extrême droite dangereuse: ça n'existe pas en France ou alors à un niveau proche de zéro

  • M7163258 le mardi 5 nov 2013 à 16:52

    cavalair vous êtes un gros nul

  • M7163258 le mardi 5 nov 2013 à 16:51

    c'est malheureusement le résultat non pas d'une parole décomplexée mais d'une réaction à l'inquisition des associations telle que SOS racisme, des média et d'une bonne partie des politiques qui exaspère une partie des Français qui ne sont pas plus racistes que ceux qui les traite. Il y a les bien pensants, les généreux avec l'argent des autres, ceux qui font commerce de "l'antiracisme" et les autres les affreux .... phobes de tout poil

  • cavalair le mardi 5 nov 2013 à 16:48

    D'abord le Banania c'est bon et deuxiemement il faut pas voir la vie en noire