Le preneur d'otages se réclamant d'Al Qaïda maîtrisé à Toulouse

le
9
Le preneur d'otages se réclamant d'Al Qaïda maîtrisé à Toulouse
Le preneur d'otages se réclamant d'Al Qaïda maîtrisé à Toulouse

TOULOUSE (Reuters) - Un homme se revendiquant d'Al Qaïda a pris des otages mercredi dans une banque à Toulouse, avant d'être maîtrisé après presque sept heures de siège, non loin du lieu où le "djihadiste" Mohamed Merah avait été abattu en mars dernier.

Le procureur de la République de Toulouse, Michel Valet, a déclaré que les revendications islamiques du preneur d'otages était confuses et que l'homme semblait surtout avoir agi en raison de troubles psychiatriques.

Il a précisé que le preneur d'otages, qui avait fait feu à deux reprises dans la journée, ne disposait que d'un revolver "tirant des balles en caoutchouc".

Le jeune homme de 26 ans a d'abord tenté de sortir de la banque avec un otage qu'il menaçait de son arme. Blessé par deux tirs de policier, il est alors revenu dans la banque où il a été finalement interpellé.

Il avait auparavant relâché deux des quatre otages dans l'après-midi.

"Les blessures à la main gauche et à la cuisse droite montrent que les policiers ont cherché à le neutraliser pour protéger les otages et non pas le tuer", a dit Michel Valet lors d'un point de presse.

L'homme a été hospitalisé et ses jours ne semblent pas en danger, a précisé le magistrat.

La prise d'otages avait débuté vers 10h00 dans succursale du CIC, dans le quartier de la Côte Pavée, à 150 mètres du lieu où s'était retranché Mohamed Merah, un jeune homme se réclamant d'Al Qaïda qui avait tué sept personnes à Montauban et Toulouse avant d'être abattu le 22 mars.

Les syndicats de police étaient initialement sceptiques sur sa revendication d'appartenance à Al Qaïda, bien qu'il ait réclamé la présence du Raid, qui avait tué Mohamed Merah.

Michel Valet avait relayé en milieu d'après-midi le "message" de l'homme retranché.

"Le preneur d'otages tient à faire savoir qu'il n'agit pas du tout pour de l'argent, que ses motivations sont religieuses et nous rapportons ce message auquel il tient beaucoup", avait-il dit à la presse.

PRÉSENCE DU RAID REQUISE

Des criminologues ont évoqué une sorte de simulation de l'affaire Merah de la part de l'homme de 26 ans, qui a relâché successivement deux otages contre de l'eau et de la nourriture.

Les enquêteurs ont appris assez rapidement qu'il avait "des difficultés psychologiques et qu'il avait été interné à l'hôpital psychiatrique Gérard Marchant de Toulouse", a dit une source policière.

Un membre de son entourage et sa soeur ont été conduits sur place pour tenter de le convaincre de se rendre mais l'homme, âgé de 26 ans, a refusé de leur parler.

Il assurait détenir des explosifs, ce qui avait conduit les autorités à faire appel à des démineurs.

Un coup de feu avait été entendu à l'intérieur de l'établissement peu après l'irruption de l'homme dans la banque, mais aucun blessé n'était signalé. Quatre personnes, dont le directeur, se trouvaient alors sur place.

"On ignore si sa revendication d'Al Qaïda est sérieuse ou fantaisiste", a disait un porte-parole du Syndicat national des officiers de police (SNOP) au début de la prise d'otages.

L'homme a réclamé la présence du Raid, l'unité d'élite de la police qui avait donné l'assaut contre l'appartement où s'était retranché Mohamed Merah.

Mais ce sont des éléments du Groupement d'intervention de la police nationale (GIPN) de Bordeaux et de Marseille qui se sont rendus sur place.

Des habitants du quartier ont évoqué le traumatisme de l'affaire Merah.

"La semaine dernière, c'était une prise d'otage à Météo France! Mais qu'est ce qui se passe dans cette ville?", a dit l'un d'eux.

Un forcené avait pris un vigile en otage à Météo France la semaine dernière, n'hésitant pas à tirer sur le GIPN. Il a été blessé puis mis en examen après son hospitalisation pour séquestration et tentative de meurtre.

Guillaume Serries, avec Gérard Bon à Paris, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5850553 le mercredi 20 juin 2012 à 19:40

    L'angélisme ahurissant du PS et tous ses bien pensants va finir par etre remis en question!!!j'espère!!Merah,celui de météo france,maintenant ce jour!!!çà commence à faire bcp!!!!et que des suedois!!!un hasard????..................

  • manix75 le mercredi 20 juin 2012 à 18:50

    "Keskispass dans cette ville" ? demande un habitant ? Mais c'est très simple : Toulouse est une ville rose ! A force de caresser le loup dans le sens du poil, il engraisse et devient de plus en plus dangeureux... L'actualité de tous les jours le montre bien mais nos élus continuent d'ignorer ce que le peuple voit et exprime

  • bigot8 le mercredi 20 juin 2012 à 18:34

    marine ministre de lintérieur et vite

  • M169421 le mercredi 20 juin 2012 à 18:09

    Mais que se passe-t-il?Islamisation,et le grand début des problèmes qui ne vont que s'accentuer à l'avenir.Bienvenue dans le nouveau monde!lol

  • M169421 le mercredi 20 juin 2012 à 18:07

    Difficultés psychologiques,comme d'habitude!On sait ce qui va se passer.Le pauvre.

  • python75 le mercredi 20 juin 2012 à 18:01

    Oh... non... Ne me dites pas que vous croyez qu'il y a 77 pucelles au Paradis qui attendent les cuisses offertes, tous les kamikazes intégristes musulmans... Je pense plutot qu'ils vont directement en Enfer ou les attendent 77 hommes pour... Enfin bref... Ils ne méritent que cela...

  • M1531771 le mercredi 20 juin 2012 à 17:38

    Oui...77 pucelles, peuvent toujours rêver.... De toutes les façons, il n'y a que le sex et le fric qui les intéressent...à part ça, il n'y a pas grand chose !

  • LeRaleur le mercredi 20 juin 2012 à 17:33

    Ou envoyé chez ses 77 pucelles.

  • bercam01 le mercredi 20 juin 2012 à 17:25

    J'aurais aimé lire "dessoudé" ou "envoyé au paradis d'Allah" plutôt que "maîtrisé"...