Le premier syndicat des auto-écoles appelle à la manifestation lundi

le
0

Le CNPA réclame des délais supplémentaires avant la mise en place, prévue en avril, de la nouvelle épreuve du code de la route.

Le principal syndicat des auto-écoles, le Conseil national des professions de l’automobile (CNPA), a lancé un appel à manifester, lundi 29 février matin à Paris et dans plusieurs grandes villes. Il réclame un report de quatre mois de la nouvelle épreuve du code de la route, dont la mise en place est prévue en avril.

« Nous venons de recevoir les nouveaux codes. On n’a pas le temps de former les enseignants à toutes les nouvelles questions et c’est beaucoup trop court pour préparer les élèves à un examen qui doit entrer en vigueur le 18 avril », a ainsi expliqué Eglantine Douchy, du CNPA. « C’est comme si on changeait le programme du bac deux mois avant. C’est inimaginable. »

A l’initiative du syndicat, des rassemblements sont prévus aux portes de Paris dès 7 heures. L’objectif est de gagner à une allure d’escargot le Champ-de-Mars. Plusieurs cortèges sont également programmés en province, notamment à Lyon, Toulouse, Angers et en outre-mer.

Le CNPA est la seule organisation à appeler à manifester, les deux autres principales représentantes du secteur étant au contraire satisfaites de la réforme du permis de conduire.

Une réforme « attendue et voulue »  Présentée il y a quelques mois par le ministère de l’intérieur, cette réforme vise notamment à réduire les délais de passage du permis à 45 jours, soit la moitié de l’actuel temps moyen d’attente. Dans certaines régions, il peut aller jusqu’à six mois. Pour la partie théorique, l’examen s’appuiera sur 1 000 nouvelles questio...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant